Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· CHANSONS (84)
· CITATIONS (265)
· DIVERS (59)
· HEROS GRECS (9)
· LE FANTASTIQUE (1)
· LES FILMS que j'ai vus... (15)
· LEUR VIE... (11)
· Mes films cultes! (33)
· MES LECTURES.... (52)
· MONSTRES MYTHOLOGIQUES (6)
· Pensées pour moi même! (8)
· PHOTOS DE FAMILLE (20)
· PHOTOS DE MARILYN MONROE (23)
· POESIE (161)
· STARS DE CINEMA (15)
· TABLEAUX ARTISTES (33)
· TEXTES (92)

Rechercher
Derniers commentaires

je l'avais en 33 tours et bien sûr en cd...quelle merveille!http ://brigitisis. centerblog.net
Par brigitisis, le 24.10.2014

des années que j'aime tous les poèmes d'aragon...que l bonheur de les voir chez toi...merci.bi sous...http://
Par brigitisis, le 24.10.2014

n'étant pas fortiche en littérature ni en poésie ( d'ailleurs les poètes sont une véritable énigme pour moi )
Par Sahasud, le 23.10.2014

ronsard, un beau coeur d'artichaud, non ?http://danske letajerre.cent erblog.net
Par danskeletajerre, le 23.10.2014

un jusqu'auboutis te.http://dans keletajerre.ce nterblog.net
Par danskeletajerre, le 23.10.2014

Voir plus

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· brigitisis
· lescouleursdemyriam
· lesjardinsdaramiss
· danskeletajerre
· popotipopillou
· diluc
· babayaga


Statistiques

Date de création : 17.03.2006
Dernière mise à jour : 22.10.2014
924articles


Articles les plus lus

· LA TRAGEDIE GRECQUE...LES ATRIDES
· IL ETAIT UNE FEUILLE...
· ACHILLE
· Rome l'unique objet de mon ressentiment!
· D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?

· 12 travaux hercule résumé
· TROIE...ACHILLE
· autant en emporte le vent
· SCARFACE
· ULYSSE
· CHATIMENTS....L'EXPIATION. VICTOR HUGO
· LIANE DE POUGY...SUPERBE COURTISANE
· brigitte bardot
· HERCULE ou HERACLES
· la goulue

Voir plus 

Guillaume...

"Et toi mon coeur....pourquoi bats-tu?"

Images

HEROS GRECS

LA TRAGEDIE GRECQUE...LES ATRIDES

Publié le 30/10/2006 à 12:00 par humeurs
LA TRAGEDIE GRECQUE...LES ATRIDES
LE CYCLE DES ATRIDES

Appelé généralement « malédiction des Atrides »
Les Atrides (en grec ancien Atreídai) sont les descendants d'Atrée, dans la mythologie grecque.
Cette maison était maudite par les dieux car fondée dans le sang du frère jumeau d'Atrée, Thyeste, et son destin fut marqué par le meurtre, le parricide, l'infanticide et l'inceste. Seul Apollon interrompra le cycle de la violence en faisant juger Oreste, le matricide, sur la colline de l'Aréopage, par le premier tribunal criminel de la cité d'Athènes.
Atrée et son frère jumeau Thyeste obtinrent le trône de Mycènes en l'absence du roi Eurysthée. En principe cette régence aurait dû être temporaire mais elle devint permanente à la mort du roi au cours du conflit. Les deux frères assassinèrent également leur demi-frè Atrée apprit alors l'adultère de Thyeste et Érope et résolut de se venger. Il tua les fils de Thyeste et les fit cuire, ne conservant que leurs mains et leurs pieds. Il les donna à manger à son frère lors d'un banquet de réconciliation puis lui montra les membres coupés.
Un oracle annonça alors à Thyeste que s'il avait un fils de sa propre fille Pélopia, ce fils tuerait Atrée. Thyeste engendra ce fils, Égisthe qui tua Atrée. Néanmoins, à la naissance d'Égisthe, la mère abandonna son enfant, honteuse de l'acte incestueux. Un berger découvrit l'enfant et le donna à Atrée qui l'éleva comme son fils. C'est seulement à l'âge adulte que la vérité fut révélée à Égisthe. Égisthe tua alors Atrée.
re Chrysippe.
Les 2 fils d’Atrés sont AGAMEMNON et MENELAS .

Suite à l'enlèvement d'Hélène par Pâris, et à l'issue de longues tractations, Agamemnon fut désigné pour mener l'expédition contre Troie. Cependant, avant que la flotte d'Agamemnon ne soit partie, les vents s'arrêtèrent soudain, immobilisant les navires. Agamemnon avait offensé la déesse Artémis en prétendant avoir tué une biche avec une adresse que la déesse même n'aurait pu égaler. Le devin Calchas annonça que la colère de la déesse ne pouvait être apaisée que par le sacrifice d'Iphigénie, fille d'Agamemnon lui-même. Agamemnon y consentit. Heureusement, peu avant le sacrifice, la colère d'Artémis s'apaisa et elle remplaça Iphigénie par une biche. La flotte put alors partir.
Après sa victoire sur les troyens , Agamemnon obtenu comme butin de guerre , la fille de PRIAM , roi de TROIE et père de PARIS . Lorsqu’il la ramena chez lui, sa femme Clytemnestre , folle de jalousie et de colère envers ce mari prêt à sacrifier leur propre fille, assassina Cassandre et tua aussi Agamemnon. La légende raconte qu’elle lui fit revêtir un manteau très serré qui le maintint captif ce qui permit à sa femme de le poignarder violemment.
ORESTE l’un des fils d’AGAMEMNON n’échappera pas lui non plus à son destin :
Il est fiancé encore enfant à sa cousine Hermione, avant la guerre de Troie.
Oreste est encore très jeune lorsque Agamemnon, de retour de Troie, est assassiné par Clytemnestre et son amant Égisthe. Électre, craignant pour la vie de son frère, réussit à le confier à leur oncle Strophios, en Phocide. Là-bas, il se lie d'amitié avec son cousin Pylade.
Parvenu à l'âge adulte, Oreste revient à Argos, accompagné de Pylade, pour exécuter l'oracle d'Apollon : venger son père en tuant Égisthe et Clytemnestre. Ce dernier crime, bien que pouvant être vu comme une juste vengeance (si l'on suit la loi du Talion), fait d'Oreste un matricide, un paria pour sa cité, et les dieux le font tourmenter par les Érinyes. Poursuivi sans relâche, en proie à des crises de folie passagères, Oreste finit par arriver à Athènes où l'assemblée des citoyens, réunie sur la colline de l'Aréopage, décide, sur les conseils d'Athéna, de l'absoudre du meurtre de sa mère


OEDIPE

Publié le 28/10/2006 à 12:00 par humeurs
OEDIPE
Comme Héraclès, Oedipe est un héros de la ville de Thèbes. Fils de Laïos et de Jocaste, le roi et la reine de cette cité, il est abandonné à sa naissance car on a annoncé à ses parents que de grands malheurs surviendraient à cause de lui.
Recueilli par un berger puis adopté par Polybos, le roi de Corinthe, le bébé est surnommé Oedipe. Un oracle lui prédit qu’il tuera son père et qu’il épousera sa mère, il quitte donc ses parents (adoptifs) et ainsi la prédiction se réalise, il tue Laïos et épouse Jocaste après avoir répondu à l’énigme du Sphinx. 15 ans plus tard, Œdipe se rend compte de ses actes et se crève les yeux alors que sa mère, Jocaste se pend. Il finira sa vie poursuivi par les terribles ERINYES ….

Le légende d'OEDIPE illustre à merveille le FATUM de la tragédie grecque...nul ne peut échapper au destion forgé d'avance par les dieux... les hommes ne sont pas libres, et ce qui est écrit ne peut être changé.

ACHILLE

Publié le 28/10/2006 à 12:00 par humeurs
ACHILLE
Fils du roi Pelée (un mortel) et de la divinité Thétis, une divinité marine.
Achille est plongé dans les eaux du Styx lorsqu'il est bébé, sa mère espère ainsi le rendre invulnérable. Mais elle tenait son fils par le talon, qui n'a donc pas bénéficié des vertus de l'eau sacrée.

Achille se fit surtout remarquer par sa participation dans la guerre de Troie. Revêtu de son armure étincelante forgée par Héphaïstos, il terrorise l'ennemi. Mais, après dix ans de siège, la position des Grecs n'avait toujours pas changé, ils étaient toujours sur la plage avec leurs vaisseaux. C'est alors qu'une querelle éclata chez les Grecs, entre Agamemnon et Achille. Le premier avait fait une prisonnière Chryséis, dont le père était prêtre d'Apollon chez les Troyens. Ce dieu prit donc le parti des Troyens et cribla de flèches l'armée grecque. Une épidémie éclata et obligea Agamemnon à rendre Chryséis à son père. Mais, il voulait absolument une Troyenne pour en faire son esclave. Son choix se porta sur une certaine Briséis, qui était déjà l'esclave d'Achille. Celui-ci décida donc de ne plus prendre part aux combats, et d'en empêcher également ses hommes. La situation se modifia alors et les Troyens prirent l'avantage, aucun Grec n'étant capable de tenir tête à Hector. Achille ne se décida pas à agir, même lorsque les Troyens enfoncèrent les lignes des Grecs et à mettre le feu à leurs navires.

Son meilleur ami, Patrocle, réussit à le convaincre de lui laisser prendre la tête des Myrmidons, les hommes d'Achille, en se faisant passer pour lui. Les Myrmidons réussirent à faire reculer l'ennemi, mais, malgré les recommandations d'Achille, Patrocle ne pu éviter le combat avec Hector, qui le tua et vola les armes qu'il portait et qui n'étaient autre que celles d'Achille. Dès lors, Achille ne pouvait rester sans agir, il voulait venger son ami. Sa mère Thétis lui procura de nouvelles armes, réalisées par Héphaïstos. Les dieux, inquiets de l'issue du combat, demandèrent à Zeus d'intervenir. Celui-ci pesa dans une balance le destin des deux hommes, celui d'Achille pesait plus lourd, Hector allait mourir. A la vue de son adversaire, Hector voulut s'enfuir, mais Achille le rattrapa. Ils engagèrent le combat et Hector, qui était mortel et non demi divin, périt. Achille traîna le cadavre derrière son char autour des remparts de la ville de Troie.

Or, l'oracle avait prédit que la mort d'Achille suivrait celle d'Hector de trois jours. Achille fut touché, le troisième jour, par une flèche décochée par Pâris, frère d'Hector au talon, son point faible.

ULYSSE

Publié le 28/10/2006 à 12:00 par humeurs
ULYSSE
Héros de la mythologie grecque, immortalisé par l'œuvre de Homère et renommé pour sa prudence, sa ruse et son intelligence.

Fils de Laërte et d'Anticlée, Ulysse est né à Ithaque, dans l'archipel des îles loniennes. Lorsqu'il atteint l'âge d'homme, Laërte lui cède le pouvoir; il règne sur Ithaque et quelques points du rivage voisin. Ulysse épouse Pénélope, dont il a un fils, Télémaque.
À la nouvelle de l'expédition de Troie, cédant aux instances d'Agamemnon et de Ménélas, il les accompagne. Durant le siège, raconté dans l'Iliade, il donne des conseils tout en combattant – Ulysse est un archer réputé. C'est à lui que les Grecs doivent la ruse du cheval de bois qui leur permet de prendre la ville. Commence alors l'Odyssée, le retour interminable du héros ; dix années de tribulations et d'escales imprévues à travers les îles et les rivages de la Méditerranée. Après un épisode chez les Cicones, peuple thrace tout à fait réel, Ulysse pénètre dans un univers totalement mythique : la terre des Lotophages – ou mangeurs de lotus –, puis celle des Cyclopes, géants à un seul œil, où Polyphème dévore six de ses compagnons. Il fait escale ensuite à l'île d'Éolia, chez Éole, le maître des vents. Puis, c'est le pays des Lestrygons, mangeurs d'hommes, et celui de Circé, l'enchanteresse, qui transforme les hommes en animaux. Ulysse aux mille ruses parvient à triompher de toutes les épreuves : celles des Sirènes, de Charybde et de Scylla. Après quelques années passées chez Calypso, où il refuse l'immortalité bienheureuse des dieux, Ulysse arrive, seul rescapé, chez les Phéaciens auprès du roi Alcinoos et de sa fille Nausicaa, qui le reçoivent avec une extrême hospitalité, et font équiper pour lui un navire qui lui permet enfin de revoir, après sa longue errance, Ithaque, sa terre natale. Il y retrouve Eumée son vieil esclave, Télémaque, Laërte et sa fidèle Pénélope. Enfin, il massacre les prétendants de sa femme.
Tandis qu'ULYSSE est en pleine odyssée sa femme, la reine PENELOPE est pressée par tout le monde de prendre un nouvel époux...elle décide qu'elle se mariera le jour ou elle aura fini sa tapisserie...très amoureuse d'Ulysse et persuadée de son retour prochain, elle défait systématiquement chaque soir le travail de la journée. Mais sa ruse ne va durer éternellement et les gens du palais s'aperçoivent très vite du subterfuge....elle décrête alors qu'elle épousera celui qui pourra bander l'arc d'Ulysse....mais seul ULYSSE peut le faire!


J'ai choisi d'illustrer cet article avec une photo du film "TROIE" parce que c'est tout à fait comme cela que j'imagine Ulysse!

THESEE

Publié le 28/10/2006 à 12:00 par humeurs
THESEE
Fils du roi Égée et de Aethra.
La légende veut qu'il soit le fils de Poséidon. Thésée s'embarque vers l'île de Crète pour tuer le Minotaure, être mi-homme mi-taureau. Il y parvient grâce à Ariane, fille de Minos roi de Crète qui lui donne un fil pour qu'il ne perde pas sont chemin. En revenant, il oublie de mettre une voile blanche signifiant victoire et le roi Égée se jette du haut des remparts dans la mer qui porte son nom désormais.
Il eut un fils nommé Hippolyte d'Antiope qu'il répudia pour épouser Phèdre. Mais cette dernière s'éprit de son beau-fils qui étant consacré à Artémis était voué à la chasteté. Se voyant repoussée, Phèdre accusa Hippolyte d'avoir voulut la séduire devant Thésée qui, crédule, bannit son fils et lui voua la malédiction de Poséidon. Ce dernier envoya un monstre marin qui fit paniquer les chevaux du char d'Hippolyte et il périt écrasé.

Thésée est le héros d’une pièce de RACINE : PHEDRE ou on trouve, à mon avis les 2 plus beaux vers du tragédien…
Ce vers met en scène, non Phèdre, mais Ariane, qui, après avoir aidé Thésée à sortir du Labyrinthe, fut abandonnée par lui sur une île déserte.

"Ariane, ma sœur, de quel amour blessée
Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée !" (I, 3, v. 253-254)

Il n’y a pas à dire, le passé simple est un temps qui impose définitivement le respect, ça en jette un max ! À replacer de toute urgence dans une conversation !

HERCULE

Publié le 07/06/2006 à 12:00 par humeurs
HERCULE
A la fin de sa vie, Il se rendit à Calydon, où il épousa Déjanire, non sans avoir été obligé de combattre un des prétendants de la jeune femme, le dieu-fleuve Achéloos. Toutefois, ayant tué accidentellement le jeune Eunomos, un des pages de son beau-père Oenée, il dut s'exiler avec Déjanire.
Pendant le voyage, le centaure Nessus tenta de faire violence à cette dernière, et Héraclès le blessa mortellement de ses flèches ; mais en mourant, le centaure offrit à l'épouse du héros un filtre empoisonné.
Établi à Trachis, Héraclès accomplit sa dernière vengeance en tuant le roi Eurytos et tous ses fils, et en s'emparant enfin d'Iole. A cette nouvelle, Déjanire versa le filtre sur une tunique, pensant que le héros, s'il la revêtait, lui resterait désormais fidèle, comme le lui avait assuré Nessus. Mais le vêtement consuma le corps du malheureux. Déjanire épouvantée se pendit ; Hyllos, le fils aîné d'Héraclès, reçut les dernières volontés de son père, qui se fit brûler sur un bûcher au sommet du mont Oeta. On dit, à ce sujet, que Zeus le ravit à la Terre et, l'ayant transporté dans l'Olympe, lui accorda l'apothéose et l'immortalité.

HERCULE: les 12 travaux

Publié le 06/06/2006 à 12:00 par humeurs
HERCULE: les 12 travaux
Ainsi donc, 12 travaux lui furent imposés:

Il dut

- Vaincre le lion de Némée à la peau impénétrable, et rapporter sa dépouille ;

- Tuer l'hydre de Lerne, dont les têtes tranchées repoussaient sans cesse ;

- Vaincre à la course la biche de Cérynie, créature sacrée d'Artémis, réputée pour sa vélocité extroardinaire.

- Rapporter vivant l'énorme sanglier d'Érymanthe ;

- Nettoyer les écuries d'Augias, qui ne l'avaient jamais été ;

- Tuer les oiseaux du lac Stymphale aux plumes d'airain ;

- Rapporter le taureau crétois de Minos, que celui-ci n'avait pas voulu rendre à Poséidon ;

- Capturer les cavales de Diomède, juments carnivores et sauvages ;

- Rapporter la ceinture d'Hippolyte, la reine des Amazones ;

- Voler les bœufs de Géryon et les ramener en Grèce ;

- Rapporter les pommes d'or du jardin des Hespérides gardées par Ladon (seul un dieu pouvant pénétrer dans ce jardin fabuleux, Hercule se fera aider d'Atlas qui porte le monde sur ses épaules. Hercule le remplaçant dans sa tâche pendant qu'Atlas ira voler le spommes.)

- Descendre aux Enfers pour y enchaîner Cerbère, le chien à trois têtes, gardien de l'Hadès.

HERCULE ou HERACLES

Publié le 06/06/2006 à 12:00 par humeurs
HERCULE ou HERACLES
Hercule est sans conteste le plus célèbre et le plus grand des héros de la Grèce antique. Il est d'ailleurs le seul à qui les Dieux ont accordé la vie éternelle.

Il était le fils de Zeus et d'Alcmène, une descendante de Persée.Héra, femme légitime du dieu des dieux fut folle de jalousie lorsqu'elle appris l'existence de ce fils illégitime et elle n'eut de cesse, dés lors de poursuivre Hercule de sa colère.

Sa qualité de demi-dieu lui avait conféré, des sa naissance une force exceptionnelle. Alors qu'il était tout bébé, Hermès enleva l'enfant et le plaça dans le lit d'Héra endormie. L'enfant affamé s'approcha de la déesse et commença à téter. Il téta si fort que le lait divin se répandit dans le ciel en une traînée blanchâtre, la Voie lactée. De cette nourriture, Héraclès devint immortel.
Pour se venger, elle tenta de se débarrasser de lui à maintes reprises. Elle lui envoya ainsi deux serpents redoutables dans son berceau, mais Hercule les étrangla tous les deux.Ce fut son premier exploit...

au cours de son adolescence, il fut ensuite préposé à la garde des troupeaux d'Amphitryon et commença la série d'exploits en tuant le lion de Cithéron, qui ravageait le royaume de son père et celui du roi Thespios ; en récompense, ce dernier accorda au jeune héros les faveurs de ses cinquante filles. On vit alors Héraclès combattre et tuer Erginos, le roi d'Orchomène, qui imposait un lourd tribut aux Thébains. Le roi de Thèbes Créon lui donna la main de sa fille Mégara.
Mais Héra, dont la colère ne s'était pas apaisée, frappa Héraclès de folie et le héros massacra alors ses propres enfants. Lorsqu'il retrouva sa lucidité, il fut déséspéré et tenta même de se suicider.
Sur les conseils de la Pythie, il se rendit en expiation à Tirynthe, chez Eurysthée, qui lui imposa les Douze Travaux.

LE HEROS GREC

Publié le 06/06/2006 à 12:00 par humeurs
LE HEROS GREC
Le héros dans la mythologie grecque est celui qui a exercé sur les hommes une telle influence (quelle soit militaire ou sociale) ou accompli des exploits si extroardinaires, qu'il s'est élevé au dessus de ses semblables, les mortels, et qu'il a pu approché les Dieux, méritant ainsi, après sa mort une vénération sans bornes.

Souvent fils d'un dieu et d'une mortelle (Hercule), de nombreux héros ont bénéficié de la prose d' auteurs célèbres tels Sophocle ou Homère qui les ont ainsi fait accéder au statut d'immortels en les glorifiant.

DERNIERS ARTICLES :
Maintenant je sais comment les choses peu à peu s'égrenent
      Dans ce poème, Aragon s’identifie au fou enfermé dans une tour, les répétitions incessantes, la syntaxe brisée et néanmoins étrangement tressée de la voix, épousent
que celui là qui me hait...
          Il y a des choses que je ne dis à Personne Alors Elles ne font de mal à personne Mais Le malheur c'est Que moi Le malheur le malheur c'est Que moi ces choses je
terrible
    « C’est plus difficile de renoncer à l’amour qu’à la vie. On passe son temps à tuer ou à adorer en ce monde et cela tout ensemble. « Je te hais ! Je t’adore ! » On se
ombre...
    "Depuis longtemps, il sentait bien qu'il possédait une ombre. La vison, venue de l'invisible, retournait à l'invisible. Ce n'était qu'une apparence, qui s'effaçait, a
cette chanson...
         
forum